Qui s’embarrasse à regretter le passé perd le présent et risque l’avenir.

Quevedo


aide-mémoire

 

En développement personnel le meilleur des mots c’est « objectif » et le pire des maux c’est l’absence d’objectif.

Pourquoi se fixer des délais et dates limites ? Me direz-vous ! N’est-ce pas se mettre la pression inutilement et contre-productif au final ?

Et bien, tout d’abord pour se poser la question. En effet parmi les activités chronophages il y a celles dont les objectifs sont mal définis ou non définis. Démarrer une activité sans s’être fixé un temps pour l’exécuter, c’est un peu comme se promener et errer sans but. Ça peut être sympa parfois, mais ce n’est pas forcément constructif et certainement pas efficace. Se fixer un timing ou une date limite c’est dans un premier temps efficace pour éviter que nos activités n’empiètent les unes sur les autres. En même temps, le fait de s’imposer un objectif temps tout en gardant ce temps à l’esprit, permet d’instaurer et maintenir une attitude active quant à Continuer la lecture

En bref!

De nouveau, pour éventuellement vous économiser du temps, je commencerai par un bref résumé de ce qu’il faut garder en mémoire sur le sujet à mon sens et je développerai ensuite.

Il faut retenir qu’au-delà des nombreux bénéfices des séances méditatives, y compris dans notre quête du temps, il y a deux approches/interprétations du mot « méditation » :

Il y a la méditation pure et dure, celle initiée par les religions brahmanes et le bouddhisme, qui est une méditation profonde et une quête du soi. Elle peut être résumée vulgairement par une méditation par le vide et l’effacement, y compris de l’intellect, au profit de l’Esprit.

Et il y a la méditation réflective, qui est une approche plus occidentale, qui est une quête d’apaisement et d’optimisation intellectuelle. Celle-ci peut être résumée par une concentration et une réflexion profonde opérée par un tri intellectuelle.

Si vous souhaitez vous intéresser à la méditation, il faudra d’abord supprimer tous les clichés qui tendent à résumer la méditation comme un état de transe à atteindre, etc. Ou encore une discipline individuelle égocentrique. Ce sont des clichés purement occidentaux. Au contraire la méditation est Continuer la lecture

Bon! Aujourd’hui, je vais vous narrer l’histoire d’Ali baba et les dix voleurs de temps!

Non, j’rigole!

Il ne s’agit pas ici d’une fable ou d’un conte, mais bien de notre histoire à tous et toutes. Il y a beaucoup de personnes et de choses qui nous font perdre un temps considérable. Mais généralement, ils le font avec notre consentement . Ou du moins, nous ne faisons pas trop d’efforts pour les éviter. La raison fondamentale est que nous ne considérons pas notre temps à sa juste valeur. Et pourtant comme nous l’avons évoqué récemment : « Le temps c’est de l’argent » … « Et l’argent c’est la liberté« .

Si nous permettons aux voleurs de temps d’œuvrer impunément dans nos vies, nous stagnerons dans une spirale très négative : Nos obligations nous demanderons plus de temps que nécessaire et ce sera un temps qu’en contrepartie nous devrons piocher autre part. Et nous n’aurons d’autre choix que de consacrer moins de temps à ce que nous aimons, à notre famille, à nos amis et à nos passe-temps.

Mais pour lutter efficacement contre ces voleurs de temps, il faut d’abord les repérer, les identifier.

Certains de ces voleurs de temps sont externes et d’autres sont en nous-mêmes. Certains sont évidents car évidemment chronophages. D’autres, par contre, sont plus subtiles et passent inaperçus : ils dérobent quelques minutes à chaque intervention, de telle sorte qu’à la fin de la semaine le butin dérobé se compte en heures. En tout cas, voici ci-dessous une liste des Continuer la lecture

Beaucoup pensent à tort que prendre des notes est une perte de temps.

Saviez vous que dans la plupart des langues primitives les mots signifiants « écriture » avaient le double sens de « graver » et de « pérenniser ». D’ailleurs l’idéogramme de la lettre « T », qui est le symbole de l’écriture, signifie « marquer » et a ce double sens de « marquer dans la roche » et « marquer les esprits ».

L’écriture a cette particularité d’aider au rappel et à la mémorisation. D’où l’importance de s’habituer à prendre des notes. C’est fondamental pour une bonne organisation, mais aussi pour un apprentissage plus efficient. Cette pratique capte l’attention de celui qui rédige, nécessite de la concentration et aide donc à la mémorisation, à l’organisation et à la méthodologie. Plusieurs études sérieuses ont d’ailleurs prouvé que l’écriture facilite l’apprentissage. Continuer la lecture