Blog où perdre son temps… ou pas!


Un bon emploi du temps l'abrège, et étend la vie.

Charles-Jean Baptiste Bonnin


Bien que le temps s’écoule de la même manière pour tout le monde sur le plan physique, il en est autrement sur le plan intellectuel.

Résultat de recherche d'images pour "écoulement du temps"En effet, lorsque nous comptons les secondes par exemple, notre esprit est focalisé sur le temps et généralement nous le percevons comme plus long. A contrario, lorsque nous sommes distraits par des activités nous le percevons comme étant plus court pour une durée physique pourtant identique.

Le fait de centraliser un maximum de notre attention sur une chose, rend cette chose plus éminente. C’est un peu comme lorsque l’on s’attarde sur une chose ou une personne que nous croisons pourtant tous les jours. Nous percevons alors cette chose ou cette personne sous plusieurs facettes nouvelles et notre perception de cette chose change forcément.

Toutefois, ce n’est pas forcément vrai tout le temps. Prenons comme exemple le sujet des examens abordé au précédent article. Si lors d’un examen nous focalisons sur le temps dans le but de gérer celui-ci, mais que nous échouons à bien le gérer, alors ce même temps nous paraîtra comme ayant été trop court et étant passé trop vite, pour la simple et bonne raison qu’il ne nous a pas suffit à atteindre notre objectif. Ici, la perception du temps est conditionnée par le résultat et non plus par le fait de s’être focalisé sur lui. Continuer la lecture

Image associéeNous voici en pleine période de révision pour les examens de fin d’année. Tant de stress lié à la durée de celui-ci. La peur de ne pas avoir révisé les bons sujets ou de ne pas avoir assez de temps durant l’examen même si ce dernier aborde un sujet que l’on maîtrise pourtant .

Je me rappelle avoir été sauvé pour ma part par une professeur de math au collège que je ne remercierai jamais assez pour sa pédagogie.

Moi, tout cancre et dyslexique que j’étais et n’ayant d’attrait que pour le dessin, je me retrouvais en classe de quatrième avec plusieurs années de retard dans quasiment toutes les matières principales. Je me souviens même de notes négatives, allant jusqu’à moins trente en français, à cause de mon « aurtograffe » exécrable. Et voilà que ce bout de femme, qui pourtant m’avait pris en grippe depuis le début de l’année, se donna pour mission de me sortir de ce guêpier. Et elle y parvint, vu que aujourd’hui j’ai plutôt bien réussi ma scolarité et ma vie en général. Continuer la lecture