Blog où perdre son temps… ou pas!


L'avenir n'est interdit à personne.

Léon Gambetta


Beaucoup pensent à tort que prendre des notes est une perte de temps.

Saviez vous que dans la plupart des langues primitives les mots signifiants « écriture » avaient le double sens de « graver » et de « pérenniser ». D’ailleurs l’idéogramme de la lettre « T », qui est le symbole de l’écriture, signifie « marquer » et a ce double sens de « marquer dans la roche » et « marquer les esprits ».

L’écriture a cette particularité d’aider au rappel et à la mémorisation. D’où l’importance de s’habituer à prendre des notes. C’est fondamental pour une bonne organisation, mais aussi pour un apprentissage plus efficient. Cette pratique capte l’attention de celui qui rédige, nécessite de la concentration et aide donc à la mémorisation, à l’organisation et à la méthodologie. Plusieurs études sérieuses ont d’ailleurs prouvé que l’écriture facilite l’apprentissage. Continuer la lecture

« Au temps pour moi » est une expression utilisée pour reconnaître une erreur commise. Toutefois la plupart des gens l’écrivent « Autant pour moi », à tel point que cette variante d’écriture est finalement admise par l’académie Française (voir un article sur le sujet).

Saisissons l’occasion ici de faire le point sur quelques erreurs courantes commises en langue française :

Pour évoquer une chose dans sa totalité dois-t-on écrire « Tout entière » ou bien « Toute entière » ?

voir la réponse
L’orthographe exacte est « Tout entière »

 

Dit-on d’un événement qui se répète qu’il est « récurrent » ou bien « récurant »? Continuer la lecture

Je vous propose ci-dessous, de quoi passer un peu le temps en s’amusant…

Problème :

Il y a un an, un enfant avait l’âge « à l’envers » de sa mère ( les mêmes chiffres lus dans l’autre sens )
L’an prochain, l’enfant aura l’âge  » à l’envers de son père « .
Cette année la somme des âges des parents est égale à 102.
Quel est l’âge actuel de l’enfant ?

voir la réponse
L’enfant a 15 ans

Histoire courte :

Un représentant sonne à la porte d’une maison.  Un petit enfant se présente à la porte un cigare au bec et une canette de bière à la main. Continuer la lecture

Le temps file effectivement. Et déjà que la lecture nous fait oublier ce fait, la poésie a ce don supplémentaire d’en rendre la notion complètement abstraite. De le mettre en suspend. Et quoi de mieux qu’un poème sur le sujet, mené par une plume de maître, pour nous voler notre instant et prendre en otage notre esprit :

 

Voix inchangées
c’était hier
le jour avant celui qui le précède
pourtant
l’eau a coulé sous les ponts
c’est comme ça que l’on dit ?
elles se sont parlé
comme si le temps s’était figé
jadis
elle a toujours cette boucle d’oreille
en argent
donnée par une main d’adolescente
elle l’a conservée dans un écrin
brindille d’un parcours de vie
couleur de sa jeunesse
étourdie
de plaisirs partagés
de dialogues révélateurs
de conquêtes
le temps est élastique
il passe et il revient
immuable
à la pureté des gens qui l’ont nourri

Continuer la lecture

Dans le précédent article, nous avons déterminé que la perception du temps lors d’un examen change selon notre aisance lors de celui-ci. D’où l’intérêt d’une bonne organisation sereine. Loin de moi l’idée d’être exhaustif, mais penons quelques exemples.

Pour une rédaction (français ou histoire) qui se déroulerait en deux heures, il faudrait réserver une première partie de temps (disons dix minutes à un quart d’heure) à noter tous les points clés (dates, concepts, idées,…) sur un brouillon et à organiser le plan de rédaction via un sommaire : introduction, 1ère idée, 2ème idée, 3ème idée, etc. et conclusion. En ne mettant qu’une seule idée ou concept fort(e) par paragraphe. Ensuite, si le texte doit être limité, déterminer le nombre de lignes par paragraphe et faire au mieux pour s’y tenir lors de la rédaction.

Le temps restant pour l’épreuve devra alors être découpé en nombre de parties égales en prenant soin de se laisser vingt minutes à la fin pour relecture et conclusion. Notez que la conclusion, ou fin de texte, est importante, car c’est sur cette dernière impression que le lecteur restera. Ceci nous laisse donc environ 85 minutes pour rédiger l’introduction et le corps du texte, soit environ 20 minutes par parties si le texte est découpé en 3 parties+introduction. Ensuite, ce sont vos qualités de narrateur qui permettront de fluidifier le texte en le ponctuant de vos idées fortes en relation avec le sujet. Continuer la lecture