Fixez-vous des ultimatums !

 

En développement personnel le meilleur des mots c’est « objectif » et le pire des maux c’est l’absence d’objectif.

Pourquoi se fixer des délais et dates limites ? Me direz-vous ! N’est-ce pas se mettre la pression inutilement et contre-productif au final ?

Et bien, tout d’abord pour se poser la question. En effet parmi les activités chronophages il y a celles dont les objectifs sont mal définis ou non définis. Démarrer une activité sans s’être fixé un temps pour l’exécuter, c’est un peu comme se promener et errer sans but. Ça peut être sympa parfois, mais ce n’est pas forcément constructif et certainement pas efficace. Se fixer un timing ou une date limite c’est dans un premier temps efficace pour éviter que nos activités n’empiètent les unes sur les autres. En même temps, le fait de s’imposer un objectif temps tout en gardant ce temps à l’esprit, permet d’instaurer et maintenir une attitude active quant à la tâche à accomplir.

Aussi c’est le meilleur moyen d’acquérir l’expérience nécessaire pour mesurer en terme de temps les tâches que accomplissons. Il peut même être bon de tenir un journal à ce sujet. On ajustera ainsi à l’avenir nos décisions en tenant compte de la réalité que nous avons pu mesurer. Cela permettra alors d’ajuster les activités qui prennent plus ou moins de temps.

Bien entendu toutes les activités ne sont pas concernés par ce principe. Nous ne sommes pas non plus des robots!

Il appartient à chacun de décider quelles activités vont être concernées par la nécessité d’évaluer et de se fixer un délai d’exécution. Aussi bien pour le loisir que pour le travail, ou encore les besoins de la vie privée.

Ensuite pour s’aider à tenir nos engagements dans le temps, on pourra s’aider de divers outils. Comme le fait d’utiliser un « Timer » (Sablier électronique ou Pomodoro) pour les activités à court terme. Pour les activités à long terme, on s’aidera par exemple de plannings, de pense-bêtes et de lanceurs d’alertes. Mais il ne faudra pas programmer les alertes pour l’échéance seulement, mais plutôt envoyer une ou deux alertes peu de temps avant l’arrivée du terme que l’on s’est fixé.

Et que l’on s’entende bien, il faut prendre ceci comme une volonté constructive nécessitant une certaine rigueur et surtout pas comme des impératifs stricts qui ne pourraient qu’augmenter notre stress inutilement.

Mais il est important, si l’on souhaite augmenter nos performances tout en se libérant du temps, d’éviter tout ce qui conduit à adopter une attitude attentiste. Il faudra donc prendre l’habitude de se fixer des délais d’exécution, quitte à ne pas les tenir tout le temps, plutôt que de s’exposer à d’éternels atermoiements. Cela a pour effet de nous pousser à optimiser nos actions et les réaliser sans interruption et sans tergiversation.

Alors songez-y. Et tâchez de vous fixer des délais à respecter lorsque vous entreprenez de nouvelles choses. Et si vous dépassez ces délais ou que vous terminez avent, ajuster ensuite votre rigueur en conséquence.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.