Dans cet article, je vais vous parler d’un moyen de reconquérir la libre disposition de votre temps, si tant est que vous ayez un minimum de savoir faire et quelques outils informatiques : le freelancing.

L’auto-entrepreneuriat fait autant rêver qu’il suscite de craintes. Et pourtant vous verrez ici qu’il est possible de se lancer sans trop prendre de risque et que c’est simplement le manque de connaissance et d’information qui est la cause des craintes ressenties lorsque l’on envisage cette perspective. Beaucoup ne savent même pas qu’ils peuvent être salariés dans une entreprise et auto-entrepreneur en même temps. L’auto-entrepreuneuriat est tout à fait possible à mi-temps. Il s’agit juste de trouver les activités compatibles avec le temps libre et d’avoir un peu d’organisation. Bien sûr cette optique n’est pas possible pour tous les métiers, mais beaucoup de gens ont tout ce qu’il faut pour envisager l’option de l’auto-entrepreneuriat.

Enfin, nous explorerons quelques pistes et proposerons quelques idées pour pouvoir lancer une entreprise lucrative.

Qui peut devenir freelance?

Je dirais presque tout le monde, mais c’est plus appropriés à certaines activités qu’à d’autre.

Un travailleur indépendant a l’avantage de travailler pour son propre compte. C’est généralement un prestataire de services ou un commerçant. Le travail indépendant est assez favorables aux artistes en tous genre,  programmateurs informatique, écrivains, avocats, comptables, etc.

De plus, en plus de sociétés font appel aux travailleurs indépendants pour éviter d’embaucher et effectuer des tâches ponctuelles. Ces derniers facturent leurs services à l’heure ou à la journée, mais bien souvent et lorsque le temps est difficilement quantifiable, ils forfaitisent leur mission.

Être à son compte implique certes des avantages, mais aussi quelques contraintes. À côté de l’indépendance et de la liberté que cela procure, il y a les doutes et incertitudes qui peuvent occasionner du stress et qui sont les raisons premières qui font reculer les personnes qui avaient envisagé de se lancer dans l’auto-entrepreneuriat. Et c’est bien dommage pour ces derniers, car être à son compte est généralement bien plus rentable que d’être salarié. Nous verrons ici que ce stress peut être évité, ou à minima grandement diminué en ayant les connaissances requises.

Gardez juste une chose à l’esprit : Il ne s’agit pas non plus de dire que c’est facile et ce sont en grande partie les efforts que vous ferez qui détermineront vos gains.

Une des différences majeures avec le fait d’être salarié, c’est que lorsque vous êtes à votre compte vous ne pouvez pas vous contenter de rester dans votre domaine seulement, vous devrez aussi apprendre à vous vendre, à faire un minimum de comptabilité, voir de secrétariat, etc… En gros il faudra dans un premier temps pluraliser vos fonctions. Mais ne vous laisser pas impressionner non plus : vous commencerez en micro-entreprise avec une fiscalité et une comptabilité très simplifiée. Et les techniques marketing pour vous faire connaitre, aussi que bien la capacité à bien vous vendre, s’acquièrent aisément avec un peu d’intéressement. Par la suite, lorsque l’activité sera suffisamment lucrative, vous pourrez déléguer ces tâches.

Par où commencer?

La première chose à effectuer c’est de faire le point sur ses compétences et les domaines dans lesquels elles peuvent être utilisées pour générer de l’argent. En privilégiant de préférence les activités qui vous procurent du plaisir ou une certaine satisfaction.Ou encore les choses que vous réalisez avec facilité. Mais gardez bien à l’esprit qu’il faut surtout être « utile » et apporter de la valeur ajoutée au travers de ce que vous proposerez, pour augmenter vos chances de succès. Et c’est la question qui devra prédominer tout le temps : en quoi puis-je être utile et que puis-je apporter comme plus à mes potentiels clients?

Nous verrons que pas mal de services aujourd’hui peuvent être proposés et réalisés avec un simple ordinateur et une connexion internet. Ce qui signifie que vous pouvez, avec un équipement souvent peu onéreux, travailler depuis presque n’importe où. Chez vous ou même en déplacement, la journée, ou tôt le matin, ou tard la nuit, le week-end et même un jour sur deux pourquoi pas… ce sera à votre guise bien que dépendant tout de même de vos impératifs et vos engagements du moment.

Ensuite, il faudra s’enregistrer en tant que travailleur indépendant et connaitre un minimum comment cela fonctionne. Mais bien que ce soit une chose à faire en premier lieu dès lors que l’on veut se lancer, nous n’aborderons pas encore cet aspect. Concentrons-nous pour l’instant sur les moyens disponibles pour nourrir son activité et obtenir de nouveaux prospects.

Soigner son image.

Soyez pro! Véhiculez une bonne image et travaillez-y d’emblée avant même de lancer votre activité.

Cette étape est tellement importante et constitue un facteur tellement proportionnel à votre réussite, que je ne peux que vous inviter à vous rapprocher de professionnels de l’image et du marketing quand vous en aurez les moyens. Toutefois ces services étant assez onéreux, il est heureusement tout à fait possible de s’en passer et de gérer cela soi-même dans un premier temps.

Vous devez rédiger un texte de présentation parlant de vous, de votre activité et de vos compétences afin d’en faire une plaquette de présentation qui pourra être imprimée et diffusée, ou publiée sur le web. Ce texte devra être accompagné d’une sélection d’images ou de vidéos présentant vos réalisations ou vos capacités. Et gardez à l’esprit que l’objectif est de séduire et de rassurer le client potentiel ; sans lui mentir car il faudra ensuite être à la hauteur de vos promesses.

Vous devrez aussi travailler la question de l’originalité, même si ce n’est parfois pas évident. Posez-vous la question suivante : « En quoi puis-je me différencier de la concurrence? ». Puis mettez cette particularité en avant.

les plateformes de sous-traitance.

Beaucoup ne connaissent même pas l’existence de ces plateformes. Et d’autres se font avoir en contractant avec des plateformes compliquées ou peu sérieuse. Il faudra donc bien se renseigner et faire attention à choisir une plateforme professionnelle et simple à utiliser, mais aussi qui soit bonne payeuse.

Une fois la plateforme sérieuse trouvée, ce n’est pas gagné pour autant. La concurrence, selon votre activité, est parfois rude et il faudra être à l’affût des propositions et être réactif pour repondre aux offres.

Voici quelques listes commentées de plateformes trouvées sur le web :

Liste de 8 plateformes sur recrutons.fr

Liste des 10 meilleures plateformes selon kiwili.com

7 sites proposés ici

8 propositions de sites sur wikiclic

Quelques autres plateformes : TextbrokerProz,  Freelancer.com,  Freelance.com, 

Hiretheworld.comTranslatorscafe.comDesignquote.net, 

starofservice.com5euros.com, Fiverr.com

Quelques idées d’activités :

Ecrire des articles, traduire ou corriger des textes.

Les journaux papiers sont de plus en plus en crise au profit des sites web dont la popularité grandit d’année en année. Beaucoup de propriétaires de sites  internet sont à la recherche de rédacteurs pour rédiger des articles. Si vous avez des compétences à l’écrit, ou êtes en formation pour en faire votre métier, alors il y a de quoi faire dans cette voie.

Par ailleurs, beaucoup de professionnels et d’auteur recherchent des écrivains, des traducteurs ou des correcteurs pour s’occuper de rédiger ou corriger leurs textes et ouvrages, ou encore retranscrire des enregistrements audio. Et détrompez-vous, ce sont des services encore très demandés. Il y a même des auteurs à sucés qui ont sous-traité une partie ou la totalité de la rédaction de leurs textes et ne s’en cache pas.

Vous pouvez aussi proposer vos services de saisie de textes ou de données en tant qu’assistant.

Enfin, si vous avez des connaissances dans le copywriting, ou que vous suivez une formation à cette technique, vous pouvez même monnayer vos services assez cher. Et les techniques apprises vous serviront aussi pour vous vendre vous-même.

Voici une petite liste de formations très efficaces et peu coûteuses qui vous aideront à faire vos armes dans le copywriting si ce domaine vous intéresse. (Je précise tout de même que je ne suis pas l’auteur de ces formations) :

  • Comment Écrire des Pages de Vente Internet : Un des ouvrages le plus PRATIQUE qui existe sur le sujet, plus de 16 ans d’expérience de professionnels du copywriting sur le web (prix de la formation : 56.40€ TTC)
  • CONFESSIONS DE CLAUDE HOPKINS : Les plus puissantes Techniques de Rédaction Publicitaire délivrées par le père du Copywriting Moderne (Prix de l’ouvrage : 16.88€ TTC)
  • Copywriting Avancé : Vendre Avec Des Mots Maîtrisez La Puissance Des Mots Pour Vendre Tout Ce Que Voulez.. Une vraie formation pratique et claire aux techniques avancées de rédaction et de conception d’argumentaires de vente. (prix de la formation : 18.99€ TTC)

 

L’Auto-édition.

Si vous aimez écrire, sachez qu’il est désormais possible de vous auto-éditer pour peu ou pas d’investissement. Les solutions et les sociétés qui proposent ces services sont de plus en plus nombreuses. La plus connue étant le programme d’auto-édition d’Amazon (Kindle Direct Publishig) qui, par dessus le marché, vous fait bénéficier d’une grande visibilité. La plateforme est orientée Kindle, mais propose aussi des solutions pour édition papier.

Une autre plateforme moins connue, mais avec laquelle j’ai déja travaillé pour ma part et qui est très à l’écoute et pleine de conseils pratiques et utiles : il s’agit de « Autre-talents.fr« .

La programmation internet ou informatique.

Aujourd’hui, sans même connaitre la programmation, il est possible de créer des sites internet, et même de grande qualité, avec un minimum de connaissances. Mais beaucoup ne le savent toujours pas et c’est d’ailleurs ce qui fait qu’il y a encore la possibilité de proposer ses services à des sociétés qui cherchent à avoir une présence sur le web.

Créer un site avec WordPress, Joomla ou Dupral s’apprend vraiment très rapidement. Quelques heures à quelques jours maxi. Et les ressources sont nombreuses à ce sujet dont la plupart gratuites.

Et si vous avez quelques connaissances en programmation pour proposer plus, ce n’est que mieux.

Aussi, de plus en plus de professionnels et de particuliers cherchent des gens compétents pour développer pour eux des applications android ou autres logiciels. Et donc, si vous vous y connaissez dans ce milieu, il y a encore beaucoup à faire.

Enfin, vous pouvez aussi proposer vos services de référencement et d’amélioration de visibilité sur le web.

Le dessin, le graphisme, la photo et le vidéo-montage

Si vous êtes doués en dessin ou en photo, ou bien si vous savez manier les logiciels de composition et de montage photo et vidéo, alors il y a vraiment de quoi rendre service via internet : logo, création de flyers,
cartes de visite, couvertures de livres, cd ou affiches, clips vidéos, etc. La liste est encore longue.

Vous pouvez même vendre vos photos et images à des banques d’images comme Shutterstock, Fotolia, Pixabay, Flickr … qui sont des plateformes de  plus en plus prisées par les professionnels.

Vente à distance

Il est désormais possible d’avoir une activité de vente de produit matériels ou dématérialisés en temps qu’auto-entrepreneur avec un régime fiscale simplifié jusqu’à un certain plafond de chiffre d’affaire (80000 € de CA /An).

Vous pouvez donc vendre vos propres produits sur le web avec votre propre boutique en ligne ou en utilisant des plateformes de renom (Amazon, Priceminister, Ebay, etc…) ou faire de l’achat en lot et revente au détail par exemple.

Un nouvelle façon de vendre, de plus en plus populaire, c’est le Drop Shipping. Qui est un système simple est très efficace et pour lequel il est facile de se former à faible coût.

Voici un article très bien sur le Drop Shiping : Cliquez ici

Temps et facturation

Comme nous l’avons vu plus haut, il est très important d’être serviable et honnête concernant ses qualités. Mais cela ne veut pas dire que vous devez travailler gratuitement ou trois fois plus pour une même rémunération. Rappelez-vous : le temps c’est de l’argent. Il est important de respecter son temps, ce qui revient à se respecter soi-mêmes, et de gérer les priorités comme il se doit. Comme il est important de ne pas s’engager dans une affaire chronophage si l’on a d’autres affaires plus importantes et moins gourmande en termes de temps. Ça évitera de devenir esclave de son activité et de ses clients. Il faudra aussi prendre le temps d’étudier vos grilles tarifaires et de vérifier les tarifs de la concurrence pour pouvoir vous positionner ou justifier de l’écart des prix par vos particularités.

Vous trouverez dans ce blog de nombreux conseils pour mieux gérer votre temps et organiser et planifier votre travail.

Augmenter sa visibilité en tant que professionnel.

Dès lors que vous avez fixé votre activité, il ne faudra pas se contenter des espoirs placés dans les plateformes web et autres : il faudra vraiment faire du bruit pour vous faire connaitre.

Parlez de votre activité à vos proches, sur les forums, les réseaux sociaux et n’hésitez pas à faire savoir que vous recherchez du travail, surtout au début. Aussi, développez et entretenez votre réseau : c’est capitale, et c’est la base de la longévité de toute entreprise!

Dès que vous gagnez vos premiers euros, pensez à investir une partie dans la publicité, c’est vraiment très important, mais attention à ne pas faire n’importe quoi n’importe comment, ou de vouer une confiance aveugle aux publicitaires. Il y a des techniques de ciblage à connaitre pour optimiser vos campagnes publicitaires.

Enfin, et c’est devenu un incontournable, ayez votre propre site internet de présentation de votre activité. Que ce soit un site complet, un blog, ou une simple page perso….

Gestion administrative et fiscale de sa micro-entreprise

J’aurai bien proposé un article visant à démystifier et vulgariser cette partie rébarbative de l’auto-entrepreneuriat qui fait reculer tant de personnes pour rien, mais le temps me fait défaut. Mais en vous y intéressant, vous verrez que le régime est simplifié pour les petits entrepreneurs indépendants. Que cela nécessite un minimum de connaissances et d’organisation qui sont à la portée de tous. Et que c’est un aspect qui est facilement surmontable.

Il y a un petit livre que j’ai lu qui m’a bien aidé et  que je peux donc vous conseiller pour surmonter cet aspect rébarbatif du freelancing. Ce bouquin est une merveille de pédagogie et contient tout ce qu’il y a savoir. Et vous verrez que ce n’est vraiment pas la mer à boire. Alors si vous souhaitez vous lancer, n’hésitez pas une seconde pour acquérir cet ouvrage, vous ne le regretterez vraiment pas :

Voici aussi un lien vers un article que j’ai trouvé assez concis et bien fait sur la question du freelancing : cliquez ici.

Nous suivre

Abonnez-vous à notre flux RSS pour recevoir nos nouveaux articles directement dans votre navigateur :

Ou partagez cet article sur les réseaux sociaux :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *