Les dix voleurs de temps !

Bon! Aujourd’hui, je vais vous narrer l’histoire d’Ali baba et les dix voleurs de temps!

Non, j’rigole!

Il ne s’agit pas ici d’une fable ou d’un conte, mais bien de notre histoire à tous et toutes. Il y a beaucoup de personnes et de choses qui nous font perdre un temps considérable. Mais généralement, ils le font avec notre consentement . Ou du moins, nous ne faisons pas trop d’efforts pour les éviter. La raison fondamentale est que nous ne considérons pas notre temps à sa juste valeur. Et pourtant comme nous l’avons évoqué récemment : « Le temps c’est de l’argent » … « Et l’argent c’est la liberté« .

Si nous permettons aux voleurs de temps d’œuvrer impunément dans nos vies, nous stagnerons dans une spirale très négative : Nos obligations nous demanderons plus de temps que nécessaire et ce sera un temps qu’en contrepartie nous devrons piocher autre part. Et nous n’aurons d’autre choix que de consacrer moins de temps à ce que nous aimons, à notre famille, à nos amis et à nos passe-temps.

Mais pour lutter efficacement contre ces voleurs de temps, il faut d’abord les repérer, les identifier.

Certains de ces voleurs de temps sont externes et d’autres sont en nous-mêmes. Certains sont évidents car évidemment chronophages. D’autres, par contre, sont plus subtiles et passent inaperçus : ils dérobent quelques minutes à chaque intervention, de telle sorte qu’à la fin de la semaine le butin dérobé se compte en heures. En tout cas, voici ci-dessous une liste des plus importants de ces spoliateurs et aigrefins. Les connaître et les détecter est la première étape pour les appréhender puis les neutraliser :

  • 1. La désorganisation. Si vous ne vous organisez pas, vous perdrez d’innombrables heures à décider quoi faire et comment. Je vous conseille de vous intéresser à la méthode GTD qui est vraiment efficace. Le livre de la méthode de David Allen est disponible en Français sous le titre « S’organiser pour réussir » dont je vous ferais un résumé dans un prochain article. Consacrer un peu de temps chaque jour pour organiser vos taches et votre emploi du temps, regroupez des tâches similaires dans le même contexte, automatisez-en un max et travaillez sur un plan d’action quotidien .

 

  • 2. Les objectifs mal définis. Si vous n’êtes pas clair sur vos objectifs, vous ne serez pas en mesure de définir le travail à faire ou de le planifier correctement. De plus, vos priorités changeront constamment et généreront des conflits. Définissez clairement vos objectifs à court, moyen et long terme, et faites-le périodiquement. Apprenez à distinguer l’ important de l’ urgent et à les séparer.

 

  • 3. Trop traîner à prendre des décisions. Attente d’avoir toutes les informations nécessaires pour prendre une décision peut parfois vous faire perdre une une opportunité. Parfois, il sera plus efficace de décider avec un minimum d’informations. Comme vu précédemment, la prise de décision peut dans la plupart des cas être effectuée rapidement et bien par le développement d’habitudes et de réflexes simples.

 

  • 4. Ne pas savoir dire NON. Accepter des requêtes qui ne vous apportent rien vous fera perdre beaucoup de temps. Parfois c’est par bonté d’âme ou respect, parfois par crainte d’être rejeté, ou encore par crainte de ne pas saisir une opportunité… Toujours est-il que si la requête est chronophage, il faudra être certain que l’action ou la personne qui le demande en vaille vraiment le coup. Sinon, il faut savoir dire non.

 

  • 5. Ne pas savoir déléguer. Si vous craignez de déléguer alors que cela vous est possible, ou bien que vous ne déléguez pas correctement, vous finirez par faire des choses que les autres peuvent faire mieux, plus rapidement et à même parfois à moindre coût. Et c’est une grave erreur, et même des plus courantes. Par pingrerie ou orgueil, vous vous desservirez au final. Car le temps est vraiment précieux.

 

  • 6. Le manque de concentration. De toute évidence, le travail excessif, la fatigue, le stress et d’autres facteurs peuvent faire des ravages en terme de perte de concentration et donc en perte de temps. Il faut travailler sur sa motivation pour améliorer sa concentration.

 

  • 7. Une mauvaise communication. Il faut avoir une communication claire, et si ce n’est pas le cas y travailler car les malentendus sont une des plus grande source de perte de temps. Communiquez vos besoins clairement et assurez-vous que vos messages soit bien passés. Écoutez aussi attentivement, de votre côté. Un travail mal fait est un travail à refaire, ce qui signifiera que vous allez et perdre du temps et même altérer votre planning en cours

 

  • 8. Différer les tâches. C’est une très mauvaise habitude. Comme le dit le célèbre proverbe « Il ne faut jamais remettre au lendemain ce qu’on peut faire le jour même ». Faites ce que vous avez à faire le tôt possible en hiérarchisant vos taches et vous éviterez le stress et la culpabilité qui sont générés par le report au lendemain.

 

  • 9. Les Interruptions. En plus du temps que dure une interruption en plein travail, il faut en moyenne 10 à 15 minutes pour récupérer la concentration perdue. Si vous avez des visites inattendues, présentez vos excuses et essayez de les reporter à un moment plus approprié. Coupez vos téléphones ou filtrer les appels (certains téléphones et applis permettent de sélectionnez une liste réduite de personne que vous autorisez à vous dérranger durant un laps d temps). Et filtrer aussi les lanceurs d’alertes, tels les notifications de réseaux sociaux, émail et messagerie instantanée. De même, abrégez avec courtoisie les conversations téléphoniques inutiles. Trouvez des moments défini pour gérer vos émail et définissez des temps déterminés en plusieurs moments de la journée pour surfer sur les réseaux sociaux ; mais tenez-vous aux objectifs temps établis.

 

  • 10. La réunionite. Les réunions, ou concertations de mise au point et de bilan, ont tendance à faire perdre beaucoup de temps, avec de surcroît la facteur aggravant qu’ils font perdre du temps à plusieurs personne et non pas une seule. Les réunions sont une bonne chose, mais trop en faire et parfois signe d’une mauvaise organisation des réunions. Tout d’abord, vous devez toujours évaluer le besoin de la réunion et appeler uniquement les personnes impliquées. Ils doivent être préparés correctement à l’avance, en définissant les sujets à traiter et en établissant un délai maximum. J’en profite pour vous rappeler notre article sur le livre de Eric Craipeau « Réunions gagnantes« .

 

Voilà pour la petite liste qui je l’espère vous aidera à mieux identifier les voleurs de temps pour mieux les éviter et récupérer l’un de vos butins irremplaçables des plus précieux : Votre temps.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.