Faites-moi rire ! Gagner du temps dans l’apprentissage du Business ?

 

Ne pas perdre son temps pour gagner de l’argent.

Tenez ! Aujourd’hui je vais peut-être vous faire gagner du temps dans vos recherches de la mine d’or du business. Car on trouve sur internet des centaines, voir des milliers de sites internet et de livres au sujet du business et du moyen de gagner de l’argent ; et d’ailleurs souvent « rapidement » (… le mot magique!).

J’en ai lu des dizaines et des dizaines! Certains sont très intéressants, d’autres complètement inutiles. Et s’ajoutent à cette masse, les centaines de vidéos Youtube sur le sujet. Un des points en commun de tous ces médias et ouvrages, et pas des moindres, c’est de souligner l’importance de se former et même son inéluctabilité. Le but sous-jacent étant souvent, et bien évidement, d’attirer le lecteur (client potentiel) vers l’achat d’une de ces formations « inéluctables » qui vous sera proposée dans la foulée ou peu de temps après.

Mais arrêtons-nous là une seconde, car un précision s’impose : Je ne sous-entend pas ici que les formations sont totalement inutiles ni même que l’on peut réussir sans se former. Ce que je souhaite que l’on comprenne surtout, c’est que :  malgré que ces sites internet, livres et vidéos regorgent parfois d’informations utiles voir capitales, rien, absolument rien, ne remplacera l’expérience ; et les médias un peu sérieux le disent et mettent même l’accent sur ce fait. Toutefois, les ouvrages en question ont pour la plupart l’intérêt de faire profiter de l’expérience concrète de l’auteur. Mais, pas d’illusion donc ! Quoi que vous entrepreniez, il n’y a pas de formule magique. Tout passe par ces 4 ingrédients : la passion, une détermination « entretenue » et l’expérimentation, avec une certaine prédisposition à supporter la pression qui peut découler d’un éventuel échec.

 

La résistance à la pression … la clé du succès.

C’est pour cela que la plupart des gens échouent à réussir dans un Business, surtout lorsqu’ils baignent dans un entourage qui n’est pas non plus prédisposé à un tel challenge ; et autant dire qu’une grande majorité est concernée par ce second point. Car même s’ils se lancent dans un business en pensant en avoir l’étoffe, ils négligent peut-être l’implication possible, voir inévitable, de leur conjoint, des amis et de leurs familles. Et ces derniers peuvent être un frein puissant dans le sens où ils participeront à alimenter des craintes qui seront suscitées par l’ego, et de ce fait, à convertir certains doutes en fatalités. Hors, pour réussir, il faut vraiment accepter le possible échec et se dire que dans tous les cas on se relèvera au minimum avec l’expérience nécessaire et la certitude de faire le bon choix à la prochaine occasion.

Si je dis tout cela, ce n’est pas pour condamner la masse d’ouvrage sur ces sujets. Loin de là ! C’est surtout pour arriver à un constat et à un questionnement auquel vous arriverez forcement si vous décidez de vous lancer : Devant une telle quantité de propositions et d’ouvrages, quels sont les livres et formations pour lesquels opter ?

Prétendre pouvoir répondre à cette question en quelques lignes serait du foutage de gueule de ma part, car cela insinuerait que je suis capable de donner une formule qui correspondrait à tous les corps de métier et tous les cas de figure ; prétention à laquelle pourtant beaucoup de ces formateurs se prêtent en proposant des formules « passe-partout » . Toutefois, moi qui aime la simplicité, je ne peux que vous y inviter en tachant de vous simplifier la vie avec les deux constats et conseils qui vont suivre.

 

Simplifier sa vision du business.

Premièrement, parmi tous les livres que j’ai pu lire, aucun ne simplifie réellement la conception du « marché » à son maximum, sauf un peu le fameux livre « Pere riche, père pauvre » dont la grande majorité des ouvrages de business s’inspirent. Mais en fait, les choses sont simples du point de vue du marché. Et il y a selon moi seulement 3 catégories d’acteurs, et donc de cibles potentiels :

  • Ceux susceptibles de vous faire gagner de l’argent en travaillant directement pour vous.
  • Ceux qui ne travailleront pas pour vous, mais sont susceptibles de vous faire gagner de l’argent en vous donnant un peu de ce qu’ils ont gagné ailleurs.
  • Ceux qui ne sont pas susceptibles de vous faire gagner de l’argent du tout, ou de vous en faire perdre.

C’est aussi basic que ça. Il faudra ensuite se concentrer intelligemment sur l’étude de l’une des deux premières catégories ou bien les deux. Et étudier aussi comment s’éloigner ou protéger de la troisième.

Et une fois que l’on a compris cela, il faut ajouter qu’il y a deux façons de considérer ces 3 catégories : avec éthique ou sans éthique. Je vous laisse choisir pour laquelle de ces deux considérations opter. Car c’est une affaire de morale et de considération de soi avant tout et que ça regarde tout un chacun et sa conscience.

Vraiment, je crois que l’on a ici structure la plus simple du business qui puisse être établie. Et certains achètent des dizaines de formations complexes, pour au final arriver à ce simple constat et s’y résoudre. Et j’appelle tous ceux ici qui pense que c’est ridicule de résumer les choses ainsi, à répondre à cette simple question : comment se fait-il qu’il existe des gens qui n’ont fait aucune étude, n’ont suivit aucune des formations réputée « inéluctables », voir qui sont à la limite de l’illettrisme, et qui pourtant sont devenus riches et ont parfaitement réussi leur vie ?

Et bien la réponse c’est que les ingrédients de la réussite financière sont à la base très simple et passent par la compréhension, et surtout l’acceptation, de ce qu’implique la reconnaissance de ces 3 catégories d’acteurs du marché que j’ai évoqué plus haut. Sans y voir quelque chose de péjoratif soit dit en passant. Et ceux qui réussissent l’ont bien compris. Ensuite, et de nouveau, que ce soit de manière éthique ou immorale est une autre affaire. Les deux sont possibles et soumis au choix individuel de tout un. Le livre de Napoleon Hill que je vous propose comme référence plus loin, part de ce même constat simpliste pour proposer ensuite des clés pour la réussite financière.

 

Se concentrer sur les ouvrages clés.

Deuxièmement, parmi tout les livres que j’ai pu lire j’ai constater que la plupart sont des développements plus ou moins habiles d’une poignée d’autres livres, ou parties de ces livres. Donc si vous ne voulez pas perdre un temps fou en lectures possiblement inappropriées, concentrez vous sur ces 5 ouvrages que je vous propose ici et que je classe par ordre de préférence (Note : si vous êtes du genre économe, la plupart sont disponibles en audio-lecture gratuite sur youtube, bien que pour ma part je préfère nettement le livre papier que je trouve plus efficient et qui marque mieux mon esprit) :

 

LES 5 LIVRES CLÉS SUR LE DÉVELOPPEMENT FINANCIER
1 2 3 4 5
  • 1- Sûrement le meilleur livre sur le sujet, plus spirituel et plus éthique, avec une précision préalable sur la notion de « richesse » : « Devenir riche, une science exacte. » de W. D. Wattles. Ce livre vous apportera bien plus que la richesse : une conception unique de la vie, du bien-être, de votre potentiel et de votre propre liberté.

 

 

 

 

 

Voilà ! Une fois que vous aurez lu et compris ces quelques ouvrages, surtout les 3 premiers, vous verrez que tous les ouvrages modernes sur le sujet du développement personnel et financier n’apparaîtront qu’être des avatars plus ou moins sophistiqués élaborés sur cette même base.

Tout ceci pourra toutefois être complété par des informations à aller chercher sur la fiscalité et la comptabilité d’une entreprise, mais rien de plus ; si vous clarifiez vos objectifs et développez une expertise dans votre domaine, tout le reste viendra avec.

Après la lecture de ces ouvrages, libre à vous de considérer avoir perdu suffisamment de temps pour décider de passer à l’action, ou bien de vous perdre dans la montagne de livre et de formation sur le sujet. De nouveau, le but n’est pas de vous décourager à lire des ouvrages pour vous former ou suivre des programmes de formation, mais vous permettre de ne pas trop vous perdre dans la multitude de propositions et vous concentrer avant tout sur l’essence de l’essentiel.

Bon, allez ! Je vais terminer par un hommage à un bloggueur youtubeur qui n’est pas un entubeur et dont les nombreux conseils qu’il distille sur sa chaine peuvent effectivement vous faire gagner du temps dans l’entrepreunariat, j’ai nommé : Olivier Rolland. Visitez donc sa chaine youtube, vous ne le regretterez pas!

 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.